Le projet de Daisy Herbaut a besoin de votre aide !

L’auteure Daisy Herbaut, adhérente et fidèle Accrocheuse, lance une campagne de financement participatif pour son court métrage Don’t Forget to Smile Today.


Une femme sur trois aura recours à l’IVG dans sa vie. Lily est l’une d’entre elles. Une histoire de corps, de couple, de non-dits et d’indicible.

Voici le concept de ce court métrage, porté par Daisy Herbaut, une de nos fidèles adhérentes.

Tous les détails du projets sont sur la page de l’appel à dons.

Son témoignage sur la genèse du projet et l’apport de L’Accroche Scénaristes, entre Relectures, sélection en festival, et rencontres de partenaires  :
« De base je suis compositrice de musique pour films et jeux vidéo, mais j’ai toujours été attirée par l’aspect écriture et réalisation. Suite à ma propre expérience de l’IVG, j’ai eu envie d’en faire quelque chose, pour mieux comprendre ce que j’avais vécu, pour l’exorciser aussi un peu à travers des images, et aussi, pour que mon témoignage puisse servir à d’autres. J’ai écrit un scénario, ou en tout cas un début de scénario, mais je me suis vite rendue compte qu’il me manquait des clefs pour y arriver. J’ai découvert l’association Accroche Scénaristes en septembre 2015, et en voyant le principe des relectures, j’ai adhéré. Je suis allée à la première rencontre, sans y connaître personne, et j’ai pu faire connaissance. J’ai rapidement eu trois fiches de lecture, qui m’ont vraiment beaucoup aidée pour retravailler mon scénario. Avant de passer par l’Accroche j’avais soumis mon scénario à plusieurs festivals et concours, sans succès. Et lorsque j’ai envoyé le scénario fraîchement réécrit au festival international du film d’Aubagne pour leurs rencontres professionnelles « espace kiosque », j’ai été retenue. Pour moi il est évident que je le dois à l’Accroche et aux retours que j’ai eus.

J’étais également sélectionnée en tant que compositrice pour un autre dispositif professionnel à ce même festival, j’ai rencontré plusieurs producteurs, j’ai continué les réécritures, jusqu’à la version 18 aujourd’hui. J’ai réuni autour de moi des professionnels du son et de l’image, pour le tournage qui s’effectuera entre janvier et mai 2018. Le projet est auto-produit, avec A Contre Courant et Hana-Bi Production, et même si nous possédons déjà une grande partie du matériel nécessaire, il reste des dépenses incompressibles. On a fait un budget très réduit pour ces dépenses, et on a lancé un crowdfunding il y a 10 jours. Nous en sommes déjà à 57% de l’objectif, soit 1430€ sur les 2500€ souhaités, ça montre que le sujet intéresse, qu’il y a une attente.

On a une certaine ambition pour le projet, par rapport à lorsqu’il est passé par l’accroche par exemple, j’ai rajouté des scènes sous l’eau, qui représentent une sorte de métaphore des émotions et ressentis du personnage principal, et on va tourner une scène à Calais, dans le nord de la France dont je suis originaire, ça va donc demander une certaine logistique.«